Page images
PDF
EPUB

Leonard de Vinci pana

LA CENE

[ocr errors]
[graphic]

ÉCOLE ITALIENNE. oooooo LÉONARD DE VINCI. coooooooooooooo MILAN.

[ocr errors]

LA CÈNE.

En représentant la Cène de Jésus-Christ avec ses Apôtres, Léonard a choisi le moment où le Sauveur leur apprend que l'un d'eux le trahira : chacun lui en témoigne sa surprise, et Judas répond précipitamment : « Serait-ce moi, Seigneur? »

On ne saurait trouver ailleurs une ordonnance plus simple, plus noble et plus belle, soit dans l'agencement des groupes, soit dans l'ensemble de la composition. La vivacité, la justesse et la convenance des expressions, décèlent une profonde étude du cœur humain. La variété des caractères de tête prouve qu'elles ont été étudiées d'après la nature.

Ce tableau est sublime, les peintres peuvent y puiser d'excellentes leçons : on y trouve la force réunie à la vérité et à la noblesse. La précision s'y montre sans sécheresse, et le fini des détails ne nuit en rien à l'effet général,

Ce tableau est peint à l'huile, sur le mur du réfectoire des dominicains de Milan, au dessus de la porte d'entrée. On assure que Louis XII, tandis qu'il possédait le duché de Milan, voulut le faire apporter en France; mais il fallait enlever le mur, et la difficulté de cette opération empêcha de l'entreprendre. L'humidité a causé depuis long-temps des dégradations considérables, qui ont nécessité des restaurations souvent maladroites. L'empereur Napoléon fit faire en mosaïque une copie de ce tableau: elle n'était pas encore terminée en 1815, et depuis elle fut transportée à Vienne.

Il existe une ancienne gravure de ce tableau, faite par Soutman, d'après un dessin de Rubens : Raphaël Morghen en a fait une très belle gravure d'après un dessin de Matteini.

Larg., 18 pieds; haut., 8 pieds.

ITALIAN SCHOOL, ooo oo LEONARDO DA VINCI. 000000

600000000 MILAN.

THE LAST SUPPER.

In representing the Lord's last Supper with his Apostles, Leonardo has chosen the moment when our Saviour says that one of them shall betray him: they all testify their surprise, whilst Judas immediately answers: «Master, is it I?»

It would be impossible to find else where amore simple, a more noble, and a finer arrangement, whether in the casting of the groups or in the whole of the composition. The vivacity, truth, and suitableness of the expressions, display a profound knowledge of the human heart. The variety of the characters in the heads, proves that they were studied from nature.

From this sublime picture, artists may derive excellent lessons: strength, joined to truth and grandeur, is found in it: there precision shows itself without dryness, and the finish of the details by no means prejudices the general effect.

This picture is painted in oil colours, on the wall of the refectory of the Dominicans of Milan, above the principal doorentrance; and it is asserted that whilst Lewis XII had possession of the dutchy of Milan, he wished to have it taken to France, but as it was necessary to carry off the wall, the difficulty of the operation forbad the undertaking. From a long time the damp has occasioned it considerable damages requiring repairs, that have often been unskilful. The Emperor Napoleon caused a copy in mosaic to be taken from this picture; but not being finished in 1815, it has since been carried to Vienna.

There exists an old engraving of this picture, by Soutman from a drawing by Rubens : Raphael Morghen has made a very fine engraving of it from a drawing by Matteini.

Width, 19 feet 1 inch; height, 8 feet 6 inches.

« PreviousContinue »